Y a-t-il de l’alcool dans le vinaigre ?

Y a-t-il de l'alcool dans le vinaigre ?

J’ai eu un commentaire de Noumou qui me disait qu’elle prenait du vinaigre de cidre et que cela lui a permis de perdre du poids.

Mais son mari s’inquiète pour elle à cause du degré d’alcool dans le vinaigre.

Les fameux 5%.

Mais a-t-il raison de s’inquiéter du degré d’alcool présent dans le vinaigre ?

Découvrez la réponse ici !

L’alcool est-il présent dans le vinaigre ?

 

Lorsque vous achetez une bouteille de vinaigre (vinaigre de cidre, vinaigre d’alcool blanc, vinaigre de vin etc.), il y a un pourcentage.

Mais que représente ce pourcentage justement … un degré d’alcool ?

Eh bien non !

Ce n’est pas le degré d’alcool. C’est le degré d’acide acétique présent dans le vinaigre.

 

Le degré d’acide acétique : explications

 

Dans 1 litre de vinaigre de cidre par exemple qui aura comme indication « 5% », vous allez trouver 95% d’eau et 5% d’acide acétique.

Ce qui veut dire que dans 100 cl (1 litre quoi), il y a 95 cl d’eau et 5 cl d’acide acétique.

 

Et l’alcool ? Cela sera un résidu présent sous forme de trace.

Pourquoi ?

Parce que l’alcool a été transformé en acide acétique et en eau suite à la fermentation acétique.

 

L’avis d’un médecin sur la question

 

Et j’ai trouvé un article provenant d’un site qui connaît bien les problèmes liés à l’alcool : l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.

Voici l’extrait de cet article écrit par le Dr CRAPLET Médecin délégué de l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.

 

Voilà, regroupées comme sur un menu bizarre et peu « diététique », quelques spécialités qui suscitent de nombreuses questions chez le malade dépendant de l’alcool après un sevrage.

Il est intéressant de faire le point, pour que chacun puisse trouver les réponses à ses questions ; vivre l’abstinence est déjà souvent assez difficile pour ne pas s’embarrasser en plus de pièges et de questions évitables. Nous élargirons bien sûr notre propos pour aborder ce qui se cache derrière ces interrogations.

 

« Docteur, on m’a dit que je ne pourrai plus utiliser de vinaigre ! »

 

Le « docteur » peut compatir si le goût de l’aigre, perdu depuis la Renaissance, ne lui déplaît pas… Attaquons cependant la question de manière scientifique : le vinaigre est de l’acide acétique. Le degré indiqué sur la bouteille – entre 4 et 6° – concerne donc le degré acétique et non alcoolique.

 

Le vinaigre commercialisé contient seulement des traces d’alcool – à l’exception de certains vinaigres fabriqués à partir de vins de liqueur (Xérès) qui titrent jusqu’à 3%.

 

Par contre, les vinaigres fabriqués à la maison peuvent contenir plus d’alcool car la transformation chimique de l’alcool en acide acétique est lente ; il peut en rester suffisamment dans le vinaigrier pour atteindre quelques degrés. Cependant au pire, une cuillerée de vinaigre ne contiendra que des traces d’alcool, dont l’effet ne sera pas perçu.
       

      Ne craignez donc pas le vinaigre, ni les cornichons. Il vaut mieux le fabriquer dans votre vinaigrier avec les restes d’une bouteille de vin entamée pour des amis, plutôt que de risquer que cette transformation se fasse… dans votre organisme qui éliminera l’alcool en le transformant également en vinaigre. C’est alors que les choses tourneront au vinaigre pour vous !
       

      Cependant si le vinaigre vous rappelle trop le vin, supprimez-le, comme tout autre produit (ou toute situation) associé à votre alcoolisation antérieure. On peut vivre sans. Mettez du citron dans les assaisonnements.
       
      Après ce faux problème du vinaigre, parlons des autres vrais-faux problèmes posés par l’alimentation.

 

Pour conclure

Maintenant vous savez que le degré indiqué sur une bouteille de vinaigre n’a pas de lien avec un quelconque degré d’alcool.

Donc si une personne vous dit qu’elle ne peut pas boire de vinaigre à cause de l’alcool présent, dites-lui bien qu’il n’y a pas d’alcool et envoyez-la ici pour qu’elle en sache un peu plus sur le sujet.

Voilà Noumou, vous pouvez maintenant rassurer votre mari 😉

Et si vous voulez en savoir plus sur le vinaigre et ses utilisations à la maison ou comme produit de beauté alors rendez-vous ici.

« Du vinaigre sans alcool 😉« 

Si cette astuce vous a plu, lisez-ceci...

Découvrez comment vous servir du vinaigre pour profiter de ses bienfaits au quotidien. Recevez gratuitement par email de nombreux conseils santé, beauté, entretien de votre intérieur et même... pour vos animaux de compagnie. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Ceux qu'en disent les lecteurs sur “Y a-t-il de l’alcool dans le vinaigre ?

  1. Thierry@lacaverne

    Bonjour Samuel,

    Alors là, quelle découverte !
    J’étais persuadé qu’il y avait de l’alcool dans le vinaigre !

    Je n’étais pas très fort en chimie mais je sais maintenant, grâce à toi, que c’est de l’acide acétique dont il est question dans le degré d’alcool d’une bouteille de vinaigre.

    Donc les alcooliques peuvent consommer du vinaigre car ils sont toujours abstinents quand ils consomment du vinaigre. Ça m’étonne car j’avais entendu de la part d’une spécialiste qu’un simple sirop contre la toux qui contient de l’alcool peut faire rechuter un alcoolique !

    Bien à toi,
    Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *