Et si vous fabriquiez votre propre vinaigre?

vinaigrierPhoto by Lof

Vous souhaitez fabriquer votre propre vinaigre? Rien de plus facile, car contrairement au vin, il est plus aisé de réussir un bon vinaigre qu’un bon vin.

Pour cela, il faut être patientLaissez la nature agir et faire tranquillement son œuvre.

Pour faire un bon vinaigre il faut…

Le principal ingrédient est bien évidemment le vin. Rouge, blanc, rosé peu importe du moment qu’il soit bon.

Le meilleur des vinaigres, à l’exception de quelques rarissimes vinaigres de grandes races, malheureusement hors de prix, sera celui que vous ferez vous-même en choisissant vos fonds de bonnes bouteilles, que vous buvez régulièrement et que vous appréciez.

Maintenant, vous savez quoi faire de vos fonds de bonnes bouteilles au lieu de les jeter ;).

Pour fabrication du vinaigre de cidre, il convient d’utiliser du cidre bouché, sec et non pasteurisé.

Un bon vin vous offrira toujours un bon vinaigre.


 3 conseils pour vous aider dans la fabrication de votre vinaigre maison

Avant de vous lancer dans la réalisation du vinaigre de vos rêves, voici 3 recommandations pour que tout se déroule au mieux:

  • Ne rajoutez pas trop de vin d’un coup, surtout lorsque votre vinaigrier est presque vide.
  • Pour lancer votre production de vinaigre, il vaut mieux commencer avec des vins légers, c’est-à-dire pas trop fort en alcool (entre 7 et 10°C) et ne contenant pas de conservateurs. Mais, un vin léger n’est pas synonyme de vin de mauvaise qualité ou de  piquette.
  • Évitez au maximum de conserver votre vinaigrier au frais, le vinaigre se porte au mieux de sa forme lorsqu’il est entreposé à une température comprise entre 20 et 30°C.

Qu’est-ce que la mère de vinaigre?

mère de vinaigreC’est l’élément primordial pour transformer votre vin/ cidre en vinaigre. La mère de vinaigre est un organisme vivant.

L’air apporte des bactéries: les acétobacters, qui  formeront une pellicule fine et translucide flottant à la surface. Ce voile est très fragile et se fripe au moindre contact. Avec le temps, la mère s’épaissit pour devenir visqueuse et gélatineuse.

La production de vinaigre ne pourra se faire qu’au moment où la mère flotte en surface. Si votre mère de vinaigre se multiplie trop, il faudra soit donner ou jeter les mères inférieures.

Il ne faut conserver que la mère supérieure. Si elle vient à couler, essayez de la remettre à la surface du liquide.

Si votre vinaigre sent mauvais…

La décomposition des bactéries mortes absorbe toute l’oxygène, faisant qu’un beau jour votre mère se met à mourir. La bonne odeur de vinaigre se fait alors remplacer par une épouvantable puanteur. Lorsque cela arrive, il est impératif de jeter votre mère de vinaigre et de mettre une nouvelle mère en bonne santé. Elle se reconnaît à sa bonne odeur acidulée.

Au fond de votre vinaigrier, vous constatez une sorte de masse informe, c’est l’ensemble des cadavres des bactéries mortes, qui peuvent polluer votre vinaigrier à la longue et tuer votre mère. Il est important de vider au moins une fois par an votre vinaigrier en prenant bien soin de récupérer la mère sans l’endommager.

La masse informe, molle et rougeâtre qui est tombée dans le fond doit être jetée.

Quelques précautions à prendre

Éloignez de votre vinaigrier tous produits chimiques ou produits ménagers, car ils pourraient donner un goût amer à votre vin voire tuer votre mère de vinaigre.

Il est également recommandé de ne pas ranger votre vinaigre près de vos bouteilles de vin. La raison est que les émanations  d’acide acétiques pourraient dénaturer le vin.

Du bon vinaigre est toujours fait avec du bon vin

Les meilleurs vinaigres sont issus des meilleurs vins, mais pour démarrer votre vinaigre, il vaut mieux que vous utilisiez des vins jeunes et bons (si vous choisissez vos vins, nul doute qu’ils seront bons ;)).

Pour bien démarrer votre production, optez pour des vins dont le degré d’alcool est compris entre 7 et 10°C.

Du vin rouge donnera du vinaigre et une mère de couleur rouge, alors que le rosé ou le vin blanc donneront du vinaigre de couleur blanche.

Pour ceux et celles qui aiment faire des mélanges, une fois votre mère formée, vous pourrez faire toute sorte d’assemblage: du rouge avec du blanc, du rosé avec du rouge, etc. L’important est que vos vins soient bons et que vous les ajoutiez toujours en petites quantités.

Quel matériel faut-il pour fabriquer du vinaigre ?

Au mieux comme matériel…

L’idéal est soit un vinaigrier, soit un tonnelet ou un fût en bois avec une ouverture assez large permettant à l’air de circuler et (si possible) un petit robinet en bois appelé aussi « cannelle ».

La cannelle vous permettra de  tirer votre vinaigre sans déranger la mère de vinaigre. En l’absence de robinet, vous pourrez prélever votre précieux liquide en inclinant prudemment votre récipient.

vinaigrier marrontonneletVinaigrier ou tonnelet, faîtes votre choix.

Pour éviter les mauvaises surprises, testez l’étanchéité de votre vinaigrier ou de votre tonnelet en le remplissant d’eau et en le laissant rempli pendant 24h.

Vérifiez que votre cannelle fonctionne correctement en la manœuvrant de temps en temps pour éviter tout blocage, car la mère de vinaigre peut l’obstruer. Si vous constatez un défaut d’étanchéité (le vinaigre attaque à la longue le joint en liège), remplacez votre robinet.

En utilisant un tonnelet ou fût en chêne, vous apporterez une note boisée à votre vinaigre.

En l’absence de vinaigrier

Vous pouvez aussi utiliser toute autre sorte de récipient comme un pot ou une cruche en céramique, en grès ou en terre cuite.

Ces récipients doivent être pourvus d’un large trou afin de permettre à l’air de circuler. Il vous suffit de le recouvrir soit d’un linge propre et humide, soit d’un bouchon en liège non étanche ou de mal l’ajuster volontairement. Vous protégez ainsi votre liquide de toute intrusion de poussières ou d’insectes.

Si possible éviter…

Il faut éviter tout contenant en métal, qu’il soit émaillé, étamé etc. Le verre en général ne convient pas, car il est transparent. Si vous n’avez pas le choix, utilisez un bocal en verre sombre que vous devez impérativement garder à l’abri de la lumière.

A bonne température et à l’abri de la lumière

Pour réussir la production de votre vinaigre, vous devez garder votre récipient à température ambiante, dans un endroit sec et aéré. La température idéale se situe entre 20 et 30°C.

Les bactéries sont inactives lorsque la température tombe sous les 10°C. La chaleur et l’air sont les ingrédients qui favorisent la production. Il convient d’éviter de bouger votre récipient.

Attention aux mouches

Les mouches du vinaigre, appelées drosophiles, voleront autour de votre préparation. Veillez à ce qu’elles n’entrent pas dans votre vinaigrier, car elles y pondraient de minuscules et indésirables asticots : les anguillules qui sont blancs, plats et très mobiles, gâchant votre précieux liquide.

Débarrassez-vous d’elles en les attirant ailleurs, à l’aide d’une soucoupe à demi pleine d’eau vinaigrée ou citronnée avec un peu de pulpe de fruits.

Maintenant, au travail !

Il existe plusieurs manières de fabriquer votre vinaigre soit uniquement à partir de vin ou en utilisant une mère de vinaigre.

Créez votre mère de vinaigre uniquement avec du vin

Cette méthode nécessite plus de temps, car il vous faudra attendre que la mère de vinaigre se forme.

Dans votre vinaigrier ou tout autre récipient, versez un litre de vin ou de vos fonds de bonnes bouteilles.

Votre vin doit être de préférence faible en alcool (7 à 10°C). Le délai de formation du voile de bactéries prendra environ 2 semaines en été, et environ 2 mois en hiver. Votre mère de vinaigre est née, il convient à ce moment de rajouter délicatement du vin.

Ensuite, vous laissez votre culture au repos pendant environ 3 semaines avant tout prélèvement de vinaigre.

N’oubliez pas de couvrir l’ouverture de votre vinaigrier d’un linge propre et humide ou d’un bouchon en liège non étanche pour éviter que les poussières ou les drosophiles viennent polluer votre vinaigre.

La création de culture est plus facile à partir du vin rouge que du vin blanc, mais il est possible de faire du vinaigre blanc à partir d’une mère de vinaigre de vin rouge. Néanmoins, il vous faudra beaucoup de patience, faire de nombreux soutirages pour obtenir ce résultat.

Accélérez la formation de la mère avec du vinaigre

Voici un moyen d’accélérer le processus de formation de votre mère de vinaigre.

Composez un mélange de 1/3 de vinaigre non pasteurisé et 2/3 de vin. Ensuite, laissez la nature faire son œuvre pour que la mère puisse se former.

Après la formation de la mère, il vous faudra attendre de 2 à 3 mois pour que vous obteniez du vinaigre. Les délais seront plus ou moins variables en fonction de la qualité de vos vins et des conditions de conservation (température de la saison, le fait de ventiler votre etc.).

Pour fabriquer du vinaigre de cidre, il vous faut uniquement du cidre bouché, sec et non pasteurisé. Ensuite, vous appliquez la même méthode avec autant de précautions.

Fabriquez du vinaigre avec une mère préexistante

Cette méthode permet de gagner du temps.

Placez délicatement votre mère de vinaigre à la surface de votre vin. Si votre mère coule, essayez de la repositionner à la surface. Si vous n’y arrivez pas, vous pouvez presser la mère pour recueillir tout le vinaigre qu’elle contient, puis ajoutez-la dans votre vinaigrier avec le liquide riche en bactéries.

Le remplissage idéal

Ajoutez toujours délicatement et en petites quantités vos fonds de bonnes bouteilles. Votre vinaigrier ne doit pas être rempli au-delà des 2/3, c’est la partie la plus évasée de votre contenant permettant une surface de contact maximale avec l’air.

Pour ajouter du vin, vous pouvez utiliser un entonnoir et un petit tuyau alimentaire en plastique qui doit être plongé dans le vinaigre sous la mère. De cette manière, l’augmentation du liquide permettra de laisser la mère de vinaigre en surface.

Bon pour la consommation : soutirage et filtrage

Il faut au moins 1 mois voire jusqu’à 3 mois, pour pouvoir consommer votre vinaigre. Il est important de le goûter de temps en temps et lorsqu’il correspond à vos goûts, tirez-le. Vous pouvez utiliser soit le robinet de votre vinaigrier ou prélever votre vinaigre avec une louche en plastique (surtout pas d’ustensiles en métal).

Vous pouvez soutirez votre vinaigre au fur et à mesure de vos besoins en complétant avec le même volume de vin à chaque prélèvement. Il est conseillé de ne jamais prélever plus du cinquième du volume de vinaigre de votre vinaigrier.

Une seconde méthode consiste à soutirer entre 60 et 75%  du vinaigre présent dans votre vinaigrier et de compléter en une seule fois avec du vin.

Quelque soit la méthode de soutirage, laissez toujours un fond d’ancien vinaigre pour démarrer les productions futures.

Après avoir prélevé votre vinaigre, filtrez-le soit au travers de gaze médicinale ou d’un filtre à café. Attendez une semaine avant de le mettre en bouteille pour vérifier si la fermentation est complète, sinon vous risquerez d’avoir une surprise en découvrant une nouvelle mère dans votre bouteille. Si aucun voile ne se forme, la mise en bouteille est possible.

En cas de formation d’une mère dans l’une de vos bouteilles, plusieurs solutions s’offrent à vous… Vous pouvez la laisser, la filtrer, l’offrir à une personne qui souhaite fabriquer son propre vinaigre ou l’utiliser pour commencer une nouvelle production dans un autre vinaigrier.

Le plaisir d’offrir

Si votre production de vinaigre est trop importante pour votre consommation personnelle, n’hésitez pas à en tirer et à remplir des bouteilles pour les offrir. Une jolie étiquette et en voilà un beau cadeau !

 » Faites de votre mieux! »

Si cette astuce vous a plu, lisez-ceci...

Découvrez comment vous servir du vinaigre pour profiter de ses bienfaits au quotidien. Recevez gratuitement par email de nombreux conseils santé, beauté, entretien de votre intérieur et même... pour vos animaux de compagnie. Pour en savoir plus, cliquez ici.

33 reflexions sur “Et si vous fabriquiez votre propre vinaigre?

  1. Samuel Auteur de l'article

    Bonsoir,

    Merci pour votre commentaire. Ravi qu’il vous ait plu.

    Cordialement,

    Samuel

  2. Xavier

    Cela fait une trentaine d’années que je fabrique du vinaigre maison, mais par épisodes de 3 à 7 ans car immanquablement je finis par avoir production d’acétone (odeur caractéristique de diluant pour vernis à ongle) au lieu de d’acide acétique (vinaigre). Ca vient de m’arriver après 4 ans environ. Donc galère pour désinfecter mon vinaigrier (3 l en terre cuite) retrouver une mère, etc.
    Je vais tenter d’en reformer une, j’ai pensé utiliser de mon vin de consommation courante (Côtes du Rhône 13°) en le diluant un peu pour réduire le ° alcoolique.

    Que faire pour éviter cette fermentation cétonique ?

    C’est sûr que je pratiquais à l’aveuglette, et en particulier, aucun filtrage ainsi que soutirage et remplacement de environ 80% du total (1 bouteille / vinaigrier 3l idem illustration, rempli à l’équateur)

  3. Samuel Auteur de l'article

    Bonsoir Xavier,

    Merci pour votre commentaire, qui permet de mettre le doigt sur un problème
    lorsque l’on fait son vinaigre maison. Vous aimez poser des questions
    difficiles ;).

    Ce que j’ai pu trouver sur ce problème, la formation d’acétone est
    généralement issue d’un important développement des acétobacters dans
    un milieu où la température est élevée.
    Peut-être que votre vinaigrier est dans un endroit trop « chaud ». Essayez de
    le changer d’endroit.

    Un autre élément de réponse que j’ai pu trouver, est que la production d’acétone
    provient d’un manque d’eau. Vous pouvez « couper » votre vinaigre
    en mettant de l’eau, 1 à 2 verres d’eau de source.
    Ensuite, laissez reposer pendant quelques jours. Goûtez votre vinaigre et si le goût
    ne vous convient pas ajoutez à nouveau de l’eau. Répétez l’opération jusqu’à ce que vous soyez satisfait.

    Par rapport à vos propos pour recommencer du vinaigre, avec des vins « forts », il est important de bien les diluer pour baisser leur concentration alcoolique entre 7 et 10°.

    Essayez de soutirer plus souvent votre vinaigre pour le mettre en bouteille.

    Tenez moi au courant, et j’espère que j’ai pu vous aider.

    Cordialement,

    Samuel

  4. Xavier

    @Samuel
    Merci beaucoup Samuel pour ces éléments dont j’essayerai de tirer profit.
    Mon vinaigrier était effectivement entre la fenêtre de la cuisine et la table de cuisson, à environ 20 cm de chaque. Je ne sais pas encore où, mais je le déplacerai. Cependant, la température moyenne de ma cuisine n’est que de 17°C, sauf en été, bien inférieur aux 20-30°C préconisés.
    De plus, les vins actuels titrent généralement entre 12,5° et 13,5°. Je les « mouillerai » légèrement avant de les verser.
    Enfin, les acéto-bactéries ne seraient-elles pas anaérobies ? Si c’est le cas, ma fermeture (couvercle en terre posé sur le col, mais moins étanche que sur la photo) ne laisse peut-être pas passer assez d’air ?

  5. Samuel Auteur de l'article

    @Xavier

    Bonjour Xavier,

    Vous me dîtes que votre vinaigrier est dans votre cuisine, je serai du même avis que vous, je ne pense pas que cela soit la source de votre problème.

    Vous soulevez un point intéressant sur les acetobacters, en plus de me faire réviser des notions de biologie ;). Ce sont des bactéries qui ont besoin d’oxygène, elles sont aérobies.

    Si votre couvercle ne laisse pas passer assez d’air, les acétobacters ne pourront pas se développer et à terme mourront. J’espère que cela vous sera utile.

    A l’inverse, des bactéries anaérobies sont des bactéries qui se développent dans un environnement privé d’oxygène.

    Merci pour votre commentaire qui m’a permis de fouiller un peu dans ma mémoire.

    Bonne soirée

    Samuel

  6. vin

    excellent article et très détaillé. ça rend la fabrication de vinaigre accessible à tous.
    il suffit juste d’acheter un tonnelet ou vinaigrier

  7. Samuel Auteur de l'article

    Bonjour,

    Que dire… Simplement merci pour votre commentaire!

    @ bientôt

    Samuel

  8. véro

    Je me suis lancée dans la fabrication de mon vinaigre maison 🙂 j’ai récupéré donc une belle mère de vinaigre qui sentait bon l’acide acétique et je l’ai transférée dans un vinaigrier et y ai ajouté un peu de vin (environ 2-3 dl). Cependant j’ai du faire quelque chose de faux et mon vinaigre a pris assez vite (2-3 semaines environ) une sale odeur d’acétone 🙁 En cherchant sur le net je suis tombée sur cette page et j’ai constaté que quelqu’un d’autre a eu le même problème que moi!

    Je me suis empressée de vider mon vinaigrier et j’ai coupé ma mère de vinaigre en 3 et j’ai mis ces 3 parties dans des bocaux avec du nouveau vin légèrement dilué, dans le but de les laver de l’acétone. Ma première question c’est, pensez-vous que j’ai procédé de la bonne manière, ma mère est récupérable ou bien l’acétone a tué les bactéries ? Deuxièmement, comment éviter ce genre de désagrément ? Mon vinaigrier n’est pas placé dans un endroit trop chaud a priori et j’avais mis un morceau de sopalin à l’entrée dès que j’ai constaté cette odeur d’acétone pour bien oxygéner le milieu, peut-être trop tard ?!

    Merci de votre réponse !

  9. De Proost

    Bonjour, super votre vidéo sur la fabrication du vinaigre. Mon mari a déjà testé c’est super mais il aimerait fabriquer un vinaigre d’ abricot ou d’un autre fruit comment doit-il procéder ? Avez-vous une recette ? A bientôt Christiane

  10. Daniel

    Hello Samuel!
    ben c’est quoi ces pings en commentaires? Va falloir corriger ça (je te charrie)!
    J’ai ma contribution à ce sujet à apporter car je prépare depuis 2 ans mon vinaigre de cidre maison. Pourquoi de cidre? Parce que d’abord j’habite en Bretagne, donc je la joue local, lol! Ensuite parce que c’est meilleur pour la santé: plus de polyphénols que le vin et protége donc de certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires, les maladies de peau, et les cancers (sujet qui m’intéresse par le fait au plus haut point…).
    Nul besoin de mère vinaigre. J’ai mis au départ un dépôt d’une bouteille de vinaigre de cidre bio, je rajoute du cidre, j’attends un mois, et hop, ça tourne vinaigre! (on devrait dire « cidraigre » d’ailleurs dans ce cas!)
    J’ai essayé avec du cidre brut et doux, et je préfère avec du doux, ça donne un petit côté aigre-doux, logique!
    Bien à toi
    Daniel

  11. gérard

    Une mère légèrement déchirée est elle utilisable? doit on la passer sous l’eau avant de l’utiliser?
    comment déposer une mère à la surface du vin lorsque l’ouverture du vinaigrier est étroite?

  12. Samuel Auteur de l'article

    Bonsoir Gérard,

    Pour moi, le fait que la mère soit déchirée n’a pas d’incidence. Ce n’est pas nécessaire de la passer sous l’eau.

    Pour le problème d’étroitesse de l’ouverture de votre vinaigrier, je dirai d’essayer de faire glisser lentement votre mère.

    @ bientôt,

    Samuel

  13. gérard

    Merci à vous pour votre réponse relative à l’utilisation d’une mère de vinaigre abîmée mais j’ai également une autre question. Pour une mère trop lourde, trop épaisse qui chute au fond du vinaigrier n’est il pas envisageable de ne garder que la couche la plus récente (celle en surface ou celle du dessous?) de manière à la faire rester en surface lorsqu’on la positionne dans le vinaigrier.

  14. Samuel Auteur de l'article

    Bonsoir Gérard,

    J’ai modifié votre message pour qu’il y en ait qu’un seul. Vous pouvez même prendre qu’un bout de votre mère de vinaigre pour votre vinaigre.

    Dites-moi quels sont les résultats.

    @ bientôt,

    Samuel

  15. cASTELLAR

    fan de vinaigre, je viens de découvrir votre site…super ! Je fais depuis quelques années du vinaigre à partir d’une recette d’hypocras que j’ai mise au point : résultats : super, (j’en mets « partout ») et là encore, une superbe mère vient de se développer dans ma dernière « cuvée »…toujours un régal …merci la nature….

  16. sylvie verdi

    Bonjour merci a vous pour se site ma question est la suivante ma mere de vinaigre de vin rouge commence a secher j ai beau rajouter quotidiennement du vin elle reste sécher est cé que je peux rajouter une mere de vinaigre dé cidre de pomme en remplacement de celle ci merci et bonne journee

    Sylvie

  17. olivier

    Bonjour,

    j’ai nettoyé mon vinaigrier en fur de chene avec de l’eau car il était resté sec depuis plus d’un an. L’interrieur est aujourd’hui blanchatre comme couvert de moisi.
    Puis je le reutiliser ainsi pour refaire du vinaigre ?
    merci pour vos precieux conseils
    cordialement
    olivier

  18. Bernard

    Bonjour,

    Je possède plusieurs bouteilles de vin rouge, du Graves (datant d’avant l’année 2000).
    Un ami voudrait me les racheter, pour fabriquer du vinaigre.
    Sur quel prix estimatif unitaire pouvons nous nous entendre ?
    C’est un peu spécial comme question…..
    Merci d’avance pour votre prochaine réponse.

  19. Samuel Auteur de l'article

    Bonsoir Bernard,

    Là vous me posez une colle car je ne suis pas
    un amateur de vin.

    C’est plutôt à un caviste qu’il faudrait poser la
    question.

    En tout cas, si c’est du bon vin ça ne peut que donner
    un bon vinaigre ;).

    @ bientôt,

    Samuel

  20. piard isabelle

    Bonjour,
    Juste une question, pour faire du vinaigre de cidre c’est une mère de cidre de vinaigre qu’il faut obligatoirement et elle s’obtient exactement comme celle du vin?

    Merci, à bientôt

    Isabelle

  21. Samuel Auteur de l'article

    Bonjour,

    Oui, c’est possible. Après, en terme de goût je ne sais pas du tout ce que ça va donner.

    Si vous faites le test, dites-moi ce que ça donne.

    @ bientôt,

    Samuel

  22. Moi

    Ce site est bien fait mais il comporte une erreur majeure !
    la mère n’est pas utile, c’est une ancienne croyance, en fait la mère est un agglomérat de cadavres de bactéries !
    Pour débuter le vinaigre il suffit de se procurer un bon vinaigre du commerce, mélanger 1/3 et 2/3 de vin et c’est parti; le vinaigre commercial va ensemencer le vin de molécules de vinaigre et la production démarrera !

  23. patmaby

    Bonjour,
    très intéressée. Comment faire le vinaigre de canne a sucre?
    Avez vous une astuce?
    Merci

  24. Rodge

    Bonjour,
    J’ai un joli vinaigrier de bois depuis plusieurs années. Vinaigre excellent !
    Mais je ne l’ai jamais vidé. Ce que je vais faire ces jours-ci, filtrer le vinaigre puis le remettre dans le vinaigrier (rincé) avec la mère que j’espère en bon état.
    Comme je ne peux pas voir l’intérieur du vinaigrier, je ne suis pas certain que la mère sera bien en surface.
    Merci pour votre site.
    Cordialement
    RC

  25. Papy

    bonjour, je fabrique mon vinaigre de cidre depuis plusieurs années.Il est bon mais toujours trouble une fois mis en bouteille et un dépôt se forme au fond de la bouteille parfois même une mère.
    Pourtant je le filtre avec un filtre spécial très fin pour enlever les dépôt dans les bouteilles de vieux vin avant de le servir.
    Un ami me dit de mettre du blanc d’œuf dans le vinaigre une fois soutiré et qu’ainsi les impuretés vont s’agglutiner sur le blanc d’oeuf due l’on retire ensuite.
    Est-ce exact ? Cela ne risque t’il pas de dénaturer ou de donner un goût au vinaigre ?
    Merci de votre aide

  26. Dufouleur

    Bonjour,

    Je dispose d’un vinaigrier avec un tonneau ancien. Je souhaiterais savoir comment changer de tonneau? Existe-t-il des spécialistes?
    La mère prend certainement trop de place, cela n’a pas été changé depuis au moins 20ans…

    Merci de votre réponse.

  27. EmilieOumKalthoum

    Bonjour,
    Comment faire son propre vinaigre à partir du fruit (raisin, pomme) et non du vin ?
    Merci

  28. cam

    bonjour,
    j’ai fabriqué malencontreusement du vinaigre en tentant de faire du vin de baies de sureau. Pensez vous que je doive le passer dans un vinaigrier ou puis-je le consommer tel quel ? peut-il être dangereux s’il n’a pas été fait correctement (avec une mère) ?
    et j’ai une mère de vinaigre de cidre, puis-je la mettre dans le vinaigre de baies de sureau si besoin ?
    merci

  29. saadi

    bonjour,

    Dans mon cas, j’ai trouvé des anguillules ainsi que des drosophiles dans mon vinaigre. Je ne sais pas si après élimination des anguillules par filtration mon vinaigre sera toujours bon pour la consommation.
    Cordialement

  30. christelle paulard

    Bonjour,

    je souhaiterais savoir combien de temps faut-il attendre avant de soutirer du vinaigre lorsque l’on rajoute du vin ?

    Je vous remercie.

  31. Odile

    Bonsoir. Voilà plusieurs années que je fabrique mon vinaigre de vin et mon vinaigre de cidre. J’ai donné bon nombre de mère en les séparant et il n’y a jamais eu de probleme. Je rajoute toujours une bouteille ou 2 quand je puise et jamais je n’ai eu de probleme. Pour faire un vinaigr vec des fruits, il suffit de faire macérer les fruits que l’on souhaite une fois le vinaigre tiré. Et le re filtrer une fois l’odeur et le gout pris.
    Une petit question de mon coté : Quand je tire mon vinaigre de vin, il reste opaque. Et après plusieurs jours un dépot se fait. J’utilise pour filtrer de la gaze sur un entonnoir.
    Par contre je vide ma bouteille d’un seul coup et ma (mes) mères ne s’en sont jamais trouvé mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *